Review

Le choc à la découverte que le littéraire Kenneth Branagh adapte le comic de Marvel : Thor au cinéma. Un choc de même intensité, j’imagine, qu’à la découverte du titre de cet article. D’un côté comme de l’autre, c’est quand même classe d’avoir un Branagh oser une adaptation d’un Marvel, aussi classe que si le méchant du film s’appelait vraiment Ninja! Nah?

Pourquoi parler de ce film un jeudi alors que le film est sorti mercredi dernier? Tout simplement parce que le mot Thor est à l’origine du mot Thursday, qui est le jeudi anglophone. Pas mal, non?

Synopsis : Au royaume d’Asgard, Thor est un guerrier aussi puissant qu’arrogant dont les actes téméraires déclenchent une guerre ancestrale. Banni et envoyé sur Terre, par son père Odin, il est condamné à vivre parmi les humains. Mais lorsque les forces du mal de son royaume s’apprêtent à se déchaîner sur la Terre, Thor va apprendre à se comporter en véritable héros…

Premier point important, qui en rassurera plus d’un, Kenneth Branagh est un très grand fan de Thor, et ce depuis son enfance. Au moins, il sait de quoi il parle. Car autant on n’a aucun doute sur son talent et son don pour conter des histoires (si vous avez vu au moins un de ses films, vous voyez de quoi je parle, sinon… bah tant pis), autant l’univers de Marvel est tout de même assez loin du sien (en tout cas sur le papier).
Comment parler du réalisateur sans enchaîner sur le casting du film? Tout simplement en passant directement à mon avis sur le film! Mais je vais tout de même vous toucher un mot sur la distribution, pour vous, lecteurs.

  • Déjà, on a droit au grand Anthony Hopkins, qui a signé uniquement pour collaborer avec Branagh. Bien que Marvel fasse des comics depuis des décennies, cette maison d’édition de BD n’est pas assez vieille pour avoir pu toucher le petit Tony lors de sa tendre jeunesse. Mais bon, le voir dans le rôle d’Odin, père de Thor et créateur de toutes choses, ce n’est pas rien. Et puis, après avoir joué le rôle d’un roi Viking dans le navet de Zemeckis, participer à un Marvel ne devait pas trop lui poser de problème. En tout cas il est très convaincant dans ce rôle. Je n’arrive d’ailleurs pas à imaginer quelqu’un d’autre à sa place.
  • Associer à cela le plaisir des yeux en la personne de Nathalie Portman, le film en devient d’autant plus intéressant. Qui plus est quand on la voit danser dans Thor, seulement 5 minutes de moins que dans Black Swan!!! Arf, c’est vrai, elle ne danse pas dans Black Swan. En tout cas, bien qu’elle soit convainquante dans le rôle de la scientifique Jane Foster, elle n’aura pas d’oscar pour autant, et pas de scandale non plus me direz vous! C’est sa seconde participation à l’adaptation d’un comic au ciné (la première était V pour Vendetta). (ndlr : demi spoiler : alors qu’on ne la voit pas dans les avengers, elle reviendra bien dans le casting de Thor 2)
  • Etre recommandé par Joss Whedon (papa de Buffy, Angel, Firefly, Dr Horrible, et prochainement The Avengers) vaut tous les CV du monde. La preuve, cela a permis à Chris Hemsworth de décrocher le rôle principal de cette grosse production. Bien que je ne connaisse pas l’acteur, il reste assez convainquant en Dieu du Tonnerre.
  • Mention spéciale à Ray Stevenson que j’avais adoré en Titus Pullo dans la série Rome, et à Jaimie Alexander que nous prouve qu’il y a une vie après Kyle XY.

Mais assez parlé du staff, passons au film!

A l’image du premier Iron Man, l’histoire pose le cadre d’une trilogie, ce qui se traduit à l’écran par un manque d’action et beaucoup d’explications. Ceci dit, Thor respecte d’assez près la mythologie nordique (qui sert de base au film), et on a en sus un cours (ou refresh pour certains) de mythologie, ce qui n’est pas désagréable. Ca m’a tout de suite replongé à une autre époque de ma vie, où je crapahutais dans les bois, en costume, les week-end (lors de jeux de rôle grandeur nature donc, et tout particulièrement l’un d’entre eux où je “jouais” un barde nordique, avis aux rares personnes qui comprendront de quoi je parle 😉 ). Autant dire que les références culturelles du film (Asgard, le Bifröst, Yggdrassil, Midgard, Mjolnir et j’en passe) ne me sont pas étrangères. Ces dernières sont d’ailleurs très fidèlement introduites, il faut dire que le comic s’inspire du personnage mythologique, le film étant une adaptation du comic, de facto…

Chez Marvel on a deux “familles” de super-héros (je schématise bien sûr) :
– ceux qui ont des super-pouvoirs de-la-mort-qui-tuent-tout (de naissance ou pour toutes autres raisons : mutations génétiques ou autres)
– ceux qui à défaut d’avoir des pouvoirs, ont de l’argent (Iron Man en tête)

Ce qui est intéressant dans Thor, c’est qu’il vit sur une autre planète, dans une galaxie lointaine, très lointaine… et qu’il arrive sur Terre privé de ses pouvoirs par son père, Odin, histoire de lui apprendre l’humilité et calmer son arrogance (ainsi que sa fougue). Il est donc, au début du film le “super-héros” le plus humain de l’histoire des super-héros. Alors que Superman a des pouvoirs qui se développent en grandissant, Thor les perd, et doit apprendre à vivre sans (bon ok, Kent vient de l’univers DC Comics, autant comparer Iron Man à Batman tant que j’y suis! mais je parle ici de super-héros au sens général). Du coup, le film est plus un film sur l’humanité et notamment sur les relations père/fils qu’un film avec des super-pouvoirs. Attention, je n’ai pas dit qu’il n’y en avait pas, mais ce n’est pas la caractéristique principale du film.

Cette  trame initiale permet d’offrir au film une dimension comique dans certaines scènes et romantique dans d’autres (Jane/Thor), ce qui est assez rare dans un film d’action gros budget à effets spéciaux omniprésents.

Les scènes d’actions sont plutôt réussies, notamment la manière dont Thor utilise le tonnerre. Nous avons aussi droit à de la 3D à profusion, vu que le film (en tout cas dans ma ville) n’est visible qu’en full 3D (et en VF)! Damned! Bon 3D obligatoire, why not… mais pas de VO en prime, c’est vraiment lourd!

Pour résumé :
– si vous aimez les films avec beaucoup d’effets spéciaux => attendez la sortie de la trilogie pour les voir d’un coup (comptez quelques années)
– si vous êtes fans de comics, achetez Thor en BR ou DVD, au moins pour “découvrir” le personnage avant les Avengers (ce conseil vaut également pour Captain America)
– dans tout les autres cas, Thor reste un bon film familial!

Article publié initialement le 05/05/2011 sur Moviebuns.com dont j’intègre progressivement les articles sur Comegetsome (fermant ainsi moviebuns pour enrichir la partie film de CGS; bien évidement je gère les 2 sites)



About the Author

Gaius
Trentenaire, gamer, fan de beaucoup (trop) de série TV. Tout ce que j'aime est sur Comegetsome.fr !